accueil > prêt personnel adapté

Comment fixer le montant de votre prêt personnel ?

Le mal endettement touche un français sur trois. La raison principale en est une mauvaise évaluation en amont des crédits souscrits. Figure parmi les premières sources de ce mal endettement le prêt personnel, souvent sous-estimé. Des mensualités trop élevées, des charges imprévues, montant qui ne correspond pas à la réalité financière de l’emprunteur, voici comment évaluer concrètement le prêt personnel que vous pouvez ou que vous devez souscrire pour éviter un endettement excessif.

prêt perso auto

Un prêt personnel adapté à votre capacité de remboursement

La capacité de remboursement correspond à votre faculté de rembourser le prêt intégralement et dans les temps. Elle est la plupart du temps surévaluée par l’emprunteur et ce dernier se réfère à ses revenus pour fixer le montant du prêt. Il ne faut pas oublier qu’en parallèle, vous avez des charges et des obligations, loyer, factures, scolarité des enfants. Toutes les charges confondues, y compris les crédits, ne doivent pas dépasser 30% de vos revenus. Les 2/3 restants permettront de subvenir à vos besoins quotidiens. Ce seuil d’endettement de 30% est d’ailleurs un seuil légal.

Concrètement, cela signifie que vous devez calculer toutes les charges fixes que vous devez honorer pour connaitre les mensualités que vous pouvez supporter dans la limite du tiers de votre salaire. Il existe un moyen simple et efficace de déterminer si un prêt est raisonnable, c’est la simulation en ligne avec un résultat présenté sous forme de tableau d’amortissement.

Un financement de projet personnel concret

Emprunter ne doit jamais être anodin. Il doit servir à financer un projet personnel mûrement réfléchi. Bien qu’un crédit personnel n’ait pas de destination fixe, il est toujours important de savoir à l’avance l’affectation des fonds. Cela vous permet de connaitre le montant du prêt à inscrire dans votre demande de prêt.

Un prêt souscrit en toute connaissance de cause

L’emprunteur limite souvent ses informations au montant du prêt et au taux d’intérêt. C’est une grave erreur car le coût du crédit englobe d’autres charges tout aussi importantes. En effet, le remboursement prend en compte, le capital, les intérêts, mais aussi des frais de dossier, les frais d’assurance, les frais de constitution de garantie. Pour connaitre les charges réelles que vous devriez supporter, référez-vous uniquement au TAEG ou taux annuel effectif global.

Un prêt choisi après comparaison

Il ne faut pas oublier qu’une banque est avant tout un commerçant. Chacun fixe son propre barème pour réaliser des bénéfices. Le prix du crédit n’est jamais le même. Ne vous précipitez pas et prenez le temps de comparer toutes les offres pour bénéficier du meilleur taux. De nombreux outils en ligne sont à votre disposition afin de vous proposer les meilleurs résultats selon les critères que vous aurez fixés.

Encore une fois, la comparaison porte essentiellement sur le TAEG. Mais comparez également la durée de remboursement du crédit qui peut influer sur le prix total de votre crédit. En effet, un prêt de longue durée implique certes des mensualités plus légères mais il implique également des intérêts plus importants. A l’inverse, un prêt plus court suppose des mensualités plus élevées mais un prix total moins onéreux. Déterminez donc la durée idéale en fonction de votre capacité de remboursement.

Conseil : toujours prendre une assurance emprunteur

L’assurance n’est pas obligatoire mais il est largement conseillé. En effet, vous n’êtes jamais à l’abri de petits problèmes, soucis de santé, changement de statut professionnel, chômage forcé. Pour éviter de devoir supporter des pénalités de retard, souscrivez une assurance emprunteur qui vous met à l’abri des imprévus et des impayés.